octobre 3, 2022
Spie E-Vaeda

e-Vaeda, un nouveau réseau de recharge électrique pour les autoroutes

La société de services Spie et un fonds détenu par différentes sociétés d’autoroutes ont annoncé lundi qu’ils allaient créer leur propre réseau de bornes de recharge ultra-rapide pour véhicules électriques d’ici fin 2022.

Les 13 premières stations « e-Vadea » seront situées sur les autoroutes APRR et Vinci. Chaque station comprendra jusqu’à 12 bornes de recharge avec des capacités allant de 150 à 300 kilowatts.

SPIE gère déjà des centaines de bornes de recharge, notamment en Allemagne, et sera l’acteur électrique du Grand Paris avec une initiative de 5 000 points de charge. En complément des réseaux des constructeurs automobiles et des énergéticiens, ce réseau « e-Vadea » disposera de 13 stations initiales sur les autoroutes APRR et Vinci entre le nord-est et le sud-est de la France.

Chaque station comprendra jusqu’à 12 bornes de recharge d’une puissance de 150 à 300 kilowatts.

Ce déploiement est principalement financé par le Fonds de modernisation écologique des transports (FMET), doté de 200 millions d’euros, géré par le fonds Demeter et financé par les concessionnaires autoroutiers Vinci, APRR et le groupe Abertis (actionnaire de Sanef).

Spie entretient aujourd’hui des milliers de stations de recharge en Allemagne et a construit des centaines de stations ainsi qu’un centre d’essai pour le géant européen de la recharge Ionity.

Spie CityNetworks  » accroît ses compétences  » avec le déploiement des stations e-Vadea, selon un communiqué de l’entreprise. « De la définition du potentiel du site, à la conception/installation des bornes de recharge, en passant par l’exploitation, la maintenance et le support client », Spie assure désormais maîtriser « l’ensemble du service et de la chaîne de valeur. »

L’exploitation et la maintenance des stations seront assurées directement par CityNetworks, la société de Spie France qui met en œuvre les réseaux énergétiques et numériques, les transports et les services urbains. L’objectif à long terme n’a pas été établi pour le moment.

Après Vinci, c’est donc un autre géant des BTP qui investit dans la recharge de voitures électriques. Espérons juste que la technologie utilisée fonctionne mieux que celle de certains géants de l’énergie qui s’y sont récemment frottés…

Allego
Lire aussi :
Le Groupe Bertrand souhaite fournir des bornes de recharge dans 15 sites…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.