14 juin 2024
TotalEnergies

TotalEnergies va installer 500 points de recharge à Berlin

TotalEnergies a signé un accord avec la ville de Berlin pour installer jusqu’à 500 points de recharge publics AC d’une capacité de 11 kW au cours des trois prochaines années.

Dans le cadre de cet accord, la société pétrochimique exploitera également ces stations de recharge jusqu’en 2030, comme annoncé lors de l’inauguration du premier site dans le cadre du « Berliner Modell ». La station inaugurale est située à Berlin-Schöneberg, au 46 Babelsberger Straße.

Publicités
EVJobs offres d'emploi voiture électrique

Des stations seront alimentées à 100 % en énergie renouvelable

Total prévoit de déployer ces stations en étroite collaboration avec le Sénat de Berlin et l’opérateur local de réseau, Stromnetz Berlin. En plus de la capacité de charge de 11 kW, les stations seront alimentées à 100 % en énergie renouvelable. Cependant, la raison de la limite de période d’exploitation jusqu’en 2030 reste floue.

Les emplacements exacts des 500 points de recharge, qu’ils se situent dans des zones résidentielles, en périphérie ou en centre-ville, n’ont pas été précisés dans la communication reçue par courrier électronique de Total. Jan Petersen, directeur général de TotalEnergies Charging Solutions Deutschland, s’est montré enthousiaste, déclarant : « Nous sommes très heureux de contribuer à rendre la mobilité électrique plus accessible à plus de personnes à Berlin. Nos points de recharge accessibles au public offrent une option attrayante et durable pour de nombreux ménages berlinois qui n’ont pas de places de stationnement privées pour recharger leurs véhicules électriques avec une énergie verte. TotalEnergies s’engage à développer l’infrastructure de recharge en Allemagne, y compris les bornes de recharge en voirie et les emplacements partenaires. »

Sur le même sujet :  Bornes de recharge : après la catastrophe de l'EVBox, Total revoit sa copie

TotalEnergies tous azimuts dans la recharge de VE en Europe

Depuis 2020, TotalEnergies a obtenu des contrats pour développer des réseaux de recharge publics dans des zones urbaines majeures, telles que Greater Amsterdam (22 000 points de recharge), Anvers (3 000), la Flandre (4 400), Bruxelles (500), Gand (800), Londres (2 100), Paris (2 300), Singapour (1 500) et Wuhan (11 000). En octobre 2022, TotalEnergies a créé sa filiale d’infrastructure de recharge en Allemagne. Dans le secteur de l’hydrogène, l’entreprise travaille avec Air Liquide pour construire un réseau européen d’hydrogène pour les camions. D’ici 2027, l’entreprise exploitera plus de 150 000 bornes de recharge en Europe et en Asie.

Pendant ce temps, TotalEnergies prévoit de se désengager de l’activité de stations-service destinées aux consommateurs dans certains pays. Cela inclut l’Allemagne et les Pays-Bas, où Total a l’intention de vendre son réseau de stations-service à l’entreprise canadienne Couche-Tard. Cette décision est liée à la suppression prévue des moteurs à combustion interne dans l’UE d’ici 2035.

Total n’abandonnera pas l’industrie pétrolière

Cependant, cela ne signifie pas que Total abandonnera l’industrie pétrolière malgré les efforts pour paraître écologique. Une action en justice est actuellement en cours alors que Greenpeace France, Les Amis de la Terre France et Notre Affaire à Tous, soutenus par ClientEarth, ont déposé une plainte en mars 2022 contre Total, arguant que la campagne publicitaire de « réinvention » de l’entreprise viole la législation européenne sur la consommation en induisant le public en erreur sur les implications de ses plans pour la crise climatique. TotalEnergies n’a pas réussi, en mai, à empêcher la poursuite de l’affaire de « greenwashing » liée à la neutralité carbone, ce que ClientEarth considère comme « historique ».

Sur le même sujet :  Bornes de recharge : après la catastrophe de l'EVBox, Total revoit sa copie

Source : Electrek

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *