20 avril 2024
Recharge poids lourds induction

Les poids lourds électriques pourront bientôt se recharger en roulant sur cette autoroute française

(image : Vinci)

Une nouvelle expérimentation révolutionnaire sur l’autoroute A10, à proximité de Saint-Arnoult en Yvelines, permettra aux poids lourds électriques de se recharger tout en roulant.

Publicités
EVJobs offres d'emploi voiture électrique

Grâce aux avancées technologiques de l’induction et du rail conductif, ces poids lourds pourront bénéficier d’un système de recharge dynamique. Découvrez comment cette initiative ouvre la voie vers l’autoroute du futur.

Un « corridor électrique » pour recharger les poids lourds sur l’autoroute

L’autoroute de demain n’est plus un concept de science-fiction. Dans un proche avenir, les poids lourds électriques pourront se recharger en roulant sur l’autoroute A10, à proximité de la barrière de péage de Saint-Arnoult, en région parisienne. VINCI Autoroutes, à la tête d’un consortium, mènera une expérimentation grandeur nature sur deux tronçons-tests de deux kilomètres chacun. Deux solutions de recharge dynamique seront mises à l’épreuve : l’induction et le rail conducteur. Ces technologies novatrices de recharge dynamique visent à réduire la taille des batteries des poids lourds, à atténuer les contraintes liées à l’autonomie et à répondre aux besoins de recharges régulières.

Un projet pionnier sur autoroute avec des perspectives prometteuses

Ce projet révolutionnaire, le premier du genre au monde sur autoroute, vise à permettre aux poids lourds électriques, ainsi qu’à d’autres types de véhicules électriques tels que les autocars, les véhicules utilitaires et les voitures particulières, d’expérimenter la recharge dynamique par induction ou par rail conducteur. L’autoroute A10, en direction de la province depuis Paris, accueillera le site pilote situé en amont de la barrière de péage de Saint-Arnoult. Les essais débuteront en septembre 2023 et se poursuivront sur une piste fermée du CEREMA à Rouen.

Sur le même sujet :  Atlante déploie 87 points de recharge rapide dans quatre aires de service du réseau VINCI Autoroutes

Le projet bénéficie d’un financement total de 26 millions d’euros et s’étalera sur trois ans, avec le soutien financier de l’État dans le cadre du plan France 2030. L’objectif ultime est d’équiper les tronçons autoroutiers les plus importants sur de plus longues distances, afin de déployer le Système de route électrique (ERS) sur l’ensemble des principaux axes routiers français, comme recommandé dans l’étude de 2021 publiée par le ministère des Transports.

Recharge par induction dynamique, rail conducteur : comment ça fonctionne ?

La recharge par induction permet de charger un appareil électrique ou un véhicule sans avoir besoin d’un branchement physique. Au départ, la recharge par induction était « fixe », avec un champ électromagnétique émis par un système situé au sol et capté par une bobine sous le véhicule stationné. Désormais, avec la recharge par induction dynamique, il est possible de recharger un véhicule électrique pendant qu’il est en mouvement. La route elle-même agit comme une plaque à induction.

Quant au rail conducteur, également appelé « troisième rail » ou « rail latéral », il est utilisé notamment pour la recharge des métros, comme le métro parisien où il est connu sous le nom de « rail de traction » à la RATP. Afin de se recharger tout en roulant, les poids lourds doivent être équipés d’un patin fixé à l’extrémité d’un bras mobile situé sous le châssis, qui se connecte automatiquement au rail conducteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *